• Lundi, 18 Novembre 2019 - 10:53:13

Thèse : Laure Ricard – Lymphocytes T folliculaires auxiliaires dans la sclérodermie systémique

16 - Septembre - 2019

directeurs : Béatrice Gaugler et Arsène Mekinian

(Équipe Mohty)

La sclérodermie systémique (SSc) est une maladie auto-immune, caractérisée par une atteinte microvasculaire oblitérante, de la fibrose et des anomalies de l'immunité humorale. Les lymphocytes T folliculaires auxiliaires (Tfh) CD4+CXCR5+PD1+ coopèrent avec les lymphocytes B pour induire leur différenciation en plasmocytes sécréteurs d’immunoglobulines (Ig). Les Tfh circulants (cTfh) sont augmentés dans plusieurs maladies auto-immunes et les Tfh infiltrent la peau des patients SSc.

Nous avons observé que les cTfh des patients SSc étaient augmentés en comparaison avec les témoins et notamment dans des formes sévères de SSc. Les cTfh des patients SSc ont un phénotype activé avec une forte expression de BCL-6 et des capacités augmentées à produire de l’IL-21. In vitro, les cTfh de patients SSc sont aussi plus efficaces pour stimuler la différenciation des plasmablastes (PB) ainsi que leur production d’Ig. Le blocage de l’IL-21 ainsi que le ruxolitinib, un inhibiteur de la voie JAK1/2 diminuaient la capacité des cTfh à stimuler la différenciation des PB et leur sécrétion d’Ig. Les mécanismes à l’origine de cette expansion aberrante des cTfh dans la SSc demeurent à définir.

Centre de Recherche
Saint-Antoine
UMR_S 938

Hôpital St-Antoine

Contact

Tél : +(33) 1 49 28 46 00