20/09-2021 - Romain Cohen : Immunothérapie et cancers à instabilité microsatellitaire, les développements

20 - Septembre - 2021

LES LUNDIS DE SAINT-ANTOINE

Bâtiment Kourilsky - 13h–14h

Salle des Conférences (Rez de Chaussée),

184 rue du Faubourg Saint-Antoine, Paris

***

LUNDI 20 SEPTEMBRE 2021

Romain Cohen ;l

MCU-PH, Oncologie Médicale, Hôpital Saint-Antoine (Equipe Duval) (romain.cohen@aphp.fr)

***

L’instabilité microsatellitaire (MSI) est un phénotype tumoral prédictif de l’efficacité des inhibiteurs d’immune checkpoints (ICIs). Le statut MSI est retrouvé dans 5% des cancers colorectaux métastatiques, 12-20% aux stades localisés, et dans 8-10% des cancers de l’estomac. Les ICIs sont principalement développés dans cette indication sans chimiothérapie cytotoxique associée, avec des anticorps anti-PD1 seuls ou combinés à des anticorps anti-CTLA4. Initialement développés en situation métastatiques, des approches néo-adjuvantes sont en train de voir le jour. Les principales problématiques rencontrées en clinique concernent le bon diagnostic du statut MSI, la distinction entre progression tumorale vraie et pseudoprogression et l’identification de biomarqueurs prédictifs de résistance au sein-même de la population MSI. Compte-tenu de l’efficacité majeure et à long terme des ICI se pose également la question de l’évaluation de la maladie résiduelle microscopique, que ce soit en situation métastatique ou pour les cancers localisés traités en néo-adjuvants par ICIs. Différents essais cliniques et projets translationnels ont été développés pour répondre à ces questions, passant par l’analyse du tissu tumoral ou de l’ADN tumoral circulant.

Hôpital St-Antoine

Bâtiment Kourilsky
34 rue Crozatier
75012 PARIS

Sorbonne Université
27 rue Chaligny
75012 PARIS

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer Tout accepter Personnaliser