14/12-2020 - Sarah Yvonnet : La prise de décision médicale : Le cas des Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP)

14 - Décembre - 2020

LES LUNDIS DE SAINT-ANTOINE

Bâtiment Kourilsky - 13h–14h

Salle des Conférences (Rez de Chaussée),

184 rue du Faubourg Saint-Antoine, Paris

***

LUNDI 14 DECEMBRE 2020

 La prise de décision médicale : Le cas des Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP)

Sarah Yvonnet

Doctorante en Philosophie des Sciences

Sous la direction d’Anouk Barberousse et d’Alexandre Escargueil Equipe M. SABBAH(alexandre.escargueil@inserm.fr)

***

Les praticiens, dans le cadre de leur activité médicale, assurent aux patients la « meilleure décision diagnostique et/ou thérapeutique possible». On attend généralement de cette décision qu'elle soit fondée sur l'état actuel de la science et qu'elle offre au patient les meilleures chances possibles. Dans le domaine de l'oncologie, les RCPs ont pour objectif de favoriser la meilleure prise de décision médicale possible en imposant une prise de décision collective et interdisciplinaire. Elles doivent ainsi permettre une décision en accord avec l'état actuel de la science dans chacune des disciplines représentées. L'objectif de cette présentation sera d'essayer de comprendre ce que signifie prendre « la meilleure décision possible » dans le domaine de l'oncologie dans le contexte d'une prise de décision collective en RCPs. Pour cela nous présenterons plusieurs suggestions théoriques issues de la littérature en sciences humaines. Sur la base d'observations de plusieurs RCPs, nous essayerons d'évaluer la pertinence de ces propositions pour l'analyse de la décision médicale interdisciplinaire collective. Nous soulignerons les limites de ces propositions et nous tâcherons de proposer d'autres pistes permettant de mieux comprendre ce que peut être « la meilleure décision médicale possible » dans le cadre des RCPs.

Centre de Recherche
Saint-Antoine
UMR_S 938

Hôpital St-Antoine

Contact

Tél : +(33) 1 49 28 46 00