12/04-2021 - Onnik Agbulut : Ingénierie tissulaire cardiaque pour des applications médicales : De la thérapie cellulaire vers la modélisation des pathologies cardiaques complexes

12 - Avril - 2021

LES LUNDIS DE SAINT-ANTOINE

Bâtiment Kourilsky - 13h–14h

Salle des Conférences (Rez de Chaussée),

184 rue du Faubourg Saint-Antoine, Paris

***

LUNDI 12 AVRIL 2021

 Ingénierie tissulaire cardiaque pour des applications médicales : De la thérapie cellulaire vers la modélisation des pathologies cardiaques complexes

Prof Onnik Agbulut

Sorbonne Université, Institut de Biologie Paris-Seine (IBPS), CNRS UMR 8256, Inserm U1164, Equipe CARTHER « Cellules Souches, Physiopathologie CARdiovasculaire et BioTHERapies » https://www.ibps.sorbonne-universite.fr/fr/Recherche/umr-8256/CARTHER

 

***

Les progrès récents dans la recherche sur les cellules souches pluripotentes induites, l'établissement de protocoles robustes de différenciation cardiaque et les progrès sur les technologies de microfabrication ont considérablement changé nos perspectives sur la recherche cardiovasculaire. Il est ainsi possible de générer des cellules cardiaques humaines pour le criblage de nouveaux médicaments, pour générer des modèles originaux pour l’étude des mécanismes physiopathologiques impliqués dans les maladies cardiovasculaires ainsi que pour générer des cellules et/ou des biomatériaux cellularisés utilisables dans le cadre de thérapie cellulaire cardiaque chez l’homme. De nombreuses équipes sont ainsi de plus en plus impliquées dans l’utilisation de ces nouveaux outils incontournables en recherches fondamentale et translationnelle. Dans ce cadre, une des axes de recherche de l'équipe CARTHER (IBPS-B2A, UMR CNRS-SU 8256 / INSERM U1164) se focalise sur l’ingénierie tissulaire cardiaque. Plus précisément, l’équipe développe tout d’abord différents biomatériaux composés de nanofibres des protéines de la matrice extracellulaires (e.g. le collagène, l’acide hyaluronique) ou des polymères naturels (e.g. la fibrine, la chitosane) mimant aussi bien les propriétés mécaniques que la structure fibrillaire et alvéolaire du tissu musculaire cardiaque. Dans un deuxième temps, ces biomatériaux, biocompatibles et biodégradables, sont cellularisés avec des cardiomyocytes dérivés des cellules souches pluripotentes humaines pour créer un tissu cardiaque. La création de ces biomatériaux cellulaires permet à l’équipe d’une part d’élaborer un produit utilisable en thérapie cellulaire pour des pathologies cardiovasculaires et d’autre part de créer un modèle cellulaire physiologique et performant pour étudier l’impact des différents mutants responsables des pathologiques cardiaques et de générer un modèle cellulaire pour tester des nouveaux produits thérapeutiques. Dans le cadre de ce séminaire, je présenterai les progrès récents sur l’ingénierie cardiaque ainsi que nos récents résultats obtenus dans ce domaine.

Centre de Recherche
Saint-Antoine
UMR_S 938

Hôpital St-Antoine

Contact

Tél : +(33) 1 49 28 46 00